Votre navigateur est dépassé!

Veuillez mettre à jour votre navigateur. mettre à jour

×

Le meilleur du terroir romand
Date 07.12.2016
Brasseries artisanales
Brasseries artisanales
Cortaillod, Vaud
La Brasserie de La Vouivre

Ah les enterrements de vie de garçon ! Certains partent à Las Vegas, d’autres sont plus modestes en visitant une brasserie pour l’occasion. Il n’empêche, ça peut changer une vie. Huit ans après cette célébration, la Brasserie de La Vouivre produit aujourd’hui 15 000 litres par an.

out commence en 2008 avec un kit de 20 litres, acheté deux semaines après avoir découvert la méthode de brassage, lors de l’enterrement de vie de garçon de Cyril Adatte. À l’époque, le futur marié, Lionel Ferchaud et Damien Reymond ne pensaient jamais un jour, ouvrir une brasserie. Cet achat, ils l’ont fait histoire de boire de la bière un peu plus acide. Pourtant, la passion pour les bières artisanales prend vite. Les premiers brassins sont effectués dans la boulangerie du père de Lionel. Fin 2009, ils élisent domicile à Cortaillod, lieu choisi pour profiter de son eau de source. Consécration de leur parcours, en juillet 2010, ils créent une SÀRL. Le trio est ivre de bonheur.

Pour jouer avec ce mot « ivre », ils choisissent d’appeler leur brasserie La Vouivre. Mais la référence est également locale à travers la légende d’un dragon qui aurait sévi dans la région de Neuchâtel. Le fait que leur local soit situé près du lac, alors que ce serpent ailé aime particulièrement les coins d’eau, est un signe de plus au bien-fondé de leur désignation.

Une bière cuivrée sort en premier des cuves. Puis, suit une blanche. Les cuves sont alors faites « maison », avec du matériel acheté chez des vignerons. En parallèle de la fabrication, les propriétaires décident de donner des cours de brassage afin de financer leur projet. Le succès est immédiat. Grâce à l’argent récolté, ils mettent en route une nouvelle cuve de brassage de 600 litres et doublent leur production. Avec 15 000 litres par an, le rythme de croisière est atteint. Aujourd’hui, La Vouivre est pseudo-automatisée et son assortiment comprend au total cinq bières, toutes de fermentation haute (ale), refermentées en bouteille (levures vivantes) et non filtrées (lie). La brasserie peut se concentrer désormais uniquement sur les bières, en affiner les recettes et proposer des spécialités comme des bières de saisons, voire « des ovnis plus extrêmes ».

La Vouivre fait partie des brasseries pionnières dans le canton de Neuchâtel. Ses propriétaires se souviennent qu’à leurs débuts, c’est jusqu’en Argovie qu’ils devaient aller chercher ce dont ils avaient besoin. À présent, tout est plus simple. Mais La Vouivre reste un exemple pour ceux qui se lancent dans le brassage artisanal.

Présentation des bières à découvrir dans le guide.

 

Nos bonnes adresses en un clin d'oeil